Présentation

Financé par l’Agence Française de Développement (AFD) dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités Commerciales (PRCC), instrument bilatéral français d’aide publique au commerce, le projet d’appui à l’internationalisation des startups et PME tunisiennes à l’échelle du continent africain, « Qawafel », a pour objectif global de contribuer à la création d’emplois, au développement économique inclusif de la Tunisie et à son intégration aux marchés du continent africain.

Mis en œuvre par Expertise France sur une période de 36 mois, et en partenariat avec le Ministère de l’Économie et de la Planification (MEP) et le secteur privé tunisien, ce projet vise à soutenir le renforcement, la structuration et la valorisation de l’écosystème de l’internationalisation tunisien, contribuant à la visibilité de la Tunisie et l’émergence d’initiatives innovantes tunisiennes sur les marchés prioritaires sur le continent.

Qawafel entend donner aussi une suite opérationnelle à certaines des recommandations émanant de l’étude réalisée par le Conseil d’Analyse Économique (CAE) entre 2019 et 2020 dans le cadre du Mémorandum de Dialogue Stratégique entre la Tunisie, ainsi contribuer aux actions du gouvernement en matière d’internationalisation des entreprises tunisiennes.

Le projet, basé sur une approche holistique, s’articule autour de trois composantes :

Composante I :

Accompagnement de l’internationalisation des entreprises tunisiennes vers le continent africain :
L’objectif de cette composante est de contribuer à la structuration et au renforcement de l’écosystème tunisien de l’internationalisation, apportant au projet une dimension opérationnelle et tangible en matière d’internationalisation des entreprises tunisiennes sur le continent africain et plus spécifiquement au Sénégal, en Mauritanie, en République démocratique du Congo (RDC) et au Kenya.

Composante II :

Visibilité et diplomatie économique de la Tunisie sur les marchés prioritaires ;
Le projet vise à déployer une stratégie de branding et de diplomatie économique spécifique au continent africain tout en tenant compte des intérêts économiques et des marchés prioritaires

Composante III :

Cadre réglementaire et institutionnel propice.
L’objectif de cette composante est de renforcer le dialogue public-privé sur les sujets de l’internationalisation des entreprises et startups tunisiennes vers le continent africain, et d’appuyer l’amélioration du climat des affaires à travers des mesures de facilitation et d’incitation à l’internationalisation en général d’autre part.